Réussir son escape game

Concevoir un escape game, ce n’est pas uniquement créer une série d’énigmes, c’est aussi penser à son organisation et sa scénarisation pour plonger les participants dans votre univers et les inciter à collaborer entre eux.

Les étapes indispensables

  • Définir l’objectif pédagogique et le contenu (pluri)disciplinaire.
  • Déterminer le début et la fin du scénario.
  • Concevoir les énigmes : le principe – la solution – leur imbrication.
  • Réaliser chaque énigme et anticiper les coups de pouce associés.
  • Tester : l’ergonomie, le scénario, les énigmes, les erreurs possibles → Rectifier.
  • Anticiper la remise à zéro de l’escape game.

Quelques conseils

  • Définir l’objectif visé en tenant compte du public, du type d’escape game (révision / découverte / consolidation / cohésion / ludique) et des notions à dégager
  • Déterminer la durée envisagée et l’effectif par session
  • Trouver un (bon) scénario : pourquoi sont-ils enfermés ? Que cherchent-ils ? Que leur arrivent-ils en cas d’échec ?
  • Créer des émotions, sources de souvenir : stress, peur, joie, dégoût…
  • Penser à l’espace de jeu : sa taille, sa décoration, les détails qui le composent.
  • Générer des effets spéciaux : sonores, visuels (lumineux), maquillage, numérique (réalité augmentée)…
  • Choisir les objets : leur prix, leur nombre, leur solidité, leur étiquetage (parasite/jeux).
  • Inventer les énigmes : varier, surprendre, cacher, combiner (les objets, les énigmes, les joueurs)
  • Produire un fil conducteur non linéaire.
  • Créer des niveaux : pièces différentes, objets / énigmes imbriquées, check-list…

Le document LES SECRETS D’UN ESCAPE GAME RÉUSSI détaille les conseils pour réussir un escape game pédagogique. Il a été rédigé après une année d’expérimentation avec ENIGMA et est inspiré du site Gus and Co.